Le constat est sans appel : la “démocratie représentative” donne tout-pouvoir à ceux qui nous représentent pour décider en notre nom… sans que le Peuple ait le moindre contre-pouvoir ! Désigner un représentant nous dépossède totalement de notre souveraineté de Citoyen !

Notre volonté est de refonder une meilleure Démocratie à l’échelle de Quimperlé et de la Communauté d’Agglomérations.

Voilà pourquoi notre liste “Quimperlé, décidons ensemble” se présente aux suffrages des citoyens de Quimperlé : obtenir démocratiquement la majorité pour gérer la ville… pour aussitôt partager cette “gouvernance” avec l’ensemble des concitoyens ! Les élus sont au service des citoyens et du bien commun !

Nous allons donc impulser des initiatives qui permettront aux Quimperlois de co-construire leur ville de demain, celle dans laquelle nos enfants grandiront !

Nous allons réorganiser la vie collective dans l’intérêt de tous, en faisant le pari que les meilleurs choix pour les quimperlois… se décideront grâce aux quimperlois !

Nous allons créer les structures permettant l’émergence de cette “intelligence collective”, de ce “bon sens populaire” qui exprime les réelles priorités et attentes des citoyens :

  • dans les quartiers : mise en place de “Conseils de Quartiers“, dotés d’un “budget participatif” ;
  • à l’échelle de la Ville : une “Assemblée citoyenne“, une “Assemblée associative” et une “Assemblée des jeunes” seront organisées 1 ou 2 fois par an ; ces “ruches aux projets” décideront et définiront les grandes orientations pour l’avenir de notre commune ;
  • pour chaque projet retenu, une “Commission thématique” (composée d’Élus, de Citoyens et d’Agents territoriaux) examinera et bâtira le projet (coûts, faisabilité, intérêts économiques, etc.).

Pour les décisions majeures, nous nous engageons à utiliser et organiser des “Référendums Locaux”( tels que décrits dans les articles LO1112-1 et suivants du code général des collectivités territoriales ) afin de valider (ou non) ces projets.

Nous nous engageons également à organiser un Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) si une pétition citoyenne recueille un certain nombre de signatures ; puis selon les mêmes conditions que pour le Référendum Local, le conseil municipal actera la décision qui en résultera.

Cette nouvelle forme de “démocratie partagée” permettra de repenser les multiples facettes du “bien-vivre-ensemble” : transports, logement, santé, éducation, alimentation, loisirs, sports, culture, arts, justice sociale, environnement, choix stratégiques pour la ville, gestion des biens communs, solidarités inter-générationnelles, etc.

Cette co-gouvernance s’apprend et se travaille collectivement !

Pour attester de notre engagement sincère, nous avons également établi une “charte de nos valeurs”, une liste de nos “engagements”, que nous avons toutes et tous signées, consultables par chaque Citoyen et opposables en cas de manquement.

Leave a Reply

12 + 8 =