Parce qu’il n’est plus l’heure des petits pas, parce que, comme le rappelle le GIEC, il faut changer notre mode vie pour garder une planète viable pour les générations futures. Parce que nos nations ne se donnent pas les moyens d’être à la hauteur des enjeux, et que c’est dès aujourd’hui qu’il faut prendre des mesures courageuses… les communes ont un rôle majeur à jouer pour initier une dynamique de changement vers une société écologique et solidaire.

Avec « Quimperlé, décidons ensemble » nous souhaitons apporter un élan particulier alliant la préservation de la biodiversité en périphérie de la ville, la re-densification du centre-ville, tout en y développant des modèles proches de l’économie sociale et solidaire. Pour cela, nous avons l’intention de mettre en synergie plusieurs facteurs :

Soutenir la rénovation énergétique des logements

Nous proposons d’aider les propriétaires de logements, de les orienter et de les accompagner vers les dispositifs d’aides pour la rénovation énergétique. Ces aides gouvernementales peuvent aider à réhabiliter les logements et financer les rénovations à haute efficacité énergétique. Une augmentation du pouvoir d’achat des habitants est également attendue du fait d’en finir avec la précarité énergétique.

Soutenir et développer l’agriculture paysanne locale

Nous souhaitons mettre fin au développement des grandes surfaces et limiter activement l’artificialisation des terres agricoles afin de préserver les espaces naturels et de protéger la biodiversité. Nous apporterons notre soutien aux circuits courts de productions et de distribution locale (soutien aux AMAP) et nous favoriserons le lien direct entre producteurs et consommateurs.

Nous soutiendrons le développement de l’agriculture paysanne locale et biologique à travers la mise en place d’un marché de producteurs permanent en centre-ville et accessible aussi le soir. Nous envisageons de créer une régie de production de légumes dans les terrains habilités autour de Quimperlé. Aussi, comme le BRGM effectue gratuitement des analyses de terre pour les métaux lourds, nous pourrons en proposer aux Quimperlois. Ces productions permettront d’alimenter les cantines, établissements de santé de la ville, certains commerces, etc… Cela permettra à tous d’évoluer vers une alimentation locale et biologique de qualité, quotidiennement.

Nous souhaitons aussi utiliser la commande publique responsable pour développer des filières locales équitables.

Nous soutiendrons « les jardins partagés » des structures existantes et les partenariats avec les écoles, ainsi que toutes les initiatives destinées à promouvoir l’éducation au travail de la terre dès le plus jeune âge.

Repenser l’offre de transports sur le territoire et prioriser les mobilités actives

Il nous apparaît évident qu’il faut définir un plan d’optimisation de la circulation et réfléchir à la façon de diminuer la part de la voiture au profit de celle des transports en commun tout en mettant en place les conditions de son succès : augmentation de la fréquentation grâce à l’amélioration de l’offre sur le réseau, tarification sociale et solidaire. La question de la gratuité des bus sera aussi posée.

Changer de modèle, c’est aussi penser à donner la priorité aux mobilités actives (marche, vélo) dans l’espace public. Aussi, avec l’aide et la consultation des citoyens, nous redéfinirons ensemble, comment développer la place du vélo, et les itinéraires qui devraient être créés.

Nous devons aussi en finir avec la société du jetable et de la surconsommation

Il est nécessaire d’impulser (et de soutenir) une démarche collective de réemploi, de réparation des objets, et de valorisation des déchets en lien avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire. Nous soutiendrons la création d’au moins un équipement de réemploi solidaire tel qu’un « garage solidaire » en partenariat avec des associations locales.

L’idée de mettre en place une solution de tri à la source des bio-déchets (Le compostage collectif devra être généralisé au plus vite car il deviendra une obligation légale en 2025) devra s’articuler avec des formations à l’égard des jeunes et des adultes pour construire ensemble de nouvelles pratiques, plus respectueuses de l’environnement.

Des projets de « tiers-lieu » sont à l’étude et permettront de débattre et de développer certains de ces projets ou d’en faciliter l’organisation. Et d’autres domaines encore… Nous soutiendrons évidemment les associations porteuses de projets de type « micro ferme solidaire » en centre-ville, « Repair-café » etc.

Développer les emplois de proximité en lien avec la transition énergétique

Bien évidemment, nous réfléchirons ensemble à la transition énergétique qui s’imposera à notre commune ainsi qu’aux meilleurs choix à faire concernant les énergies renouvelables à développer localement individuellement et collectivement sur du long terme.

Toutes les actions en lien avec la transition écologique seront créatrices d’emplois de proximité et non délocalisables : aides logistiques aux paysans pour la création d’un marché permanent, régie agricole, ouvriers qualifiés pour les rénovations énergétiques du bâti, emplois dans les énergies propres et dans l’économie sociale et solidaire… Nous nous mettrons en collaboration avec des structures de formation et d’insertion.

Nous voulons aussi fermement, nous investir dans des dispositifs d’insertion existants comme « Territoire Zéro Chômeur Longue Durée » et créer des emplois au service de la transition de notre commune. En effet, l’écologie ne rime pas nécessairement avec surcoût ou taxes supplémentaires. Le projet responsable de “Quimperlé, décidons ensemble” augmentera le reste à vivre de nos foyers et donc, notre pouvoir d’achat. Et comme nous avons pour objectif de faire de Quimperlé une commune reconnue « Ville en transition », ce point précis aura aussi pour conséquence d’attirer des touristes, des professionnels et des politiques, renforçant ainsi notre modèle d’économie locale.

A l’aube de ce 21ème siècle, la transition écologique sera au service de l’humain, de l’amélioration de notre qualité de vie, et, promouvra un nouveau modèle de société fait de dynamiques collaboratives et solidaires.

Leave a Reply

3 × 5 =