Préambule

 

Ce texte ne pratique pas “l’écriture inclusive”, mais nous rappelons ici que nous prônons l’égalité homme-femme !

Quelques citations qui éclairent notre chemin :

“seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”

“l’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre…c’est le seul !” (Gandhi)

“il n’y a ni Liberté ni Justice possibles, lorsque l’argent est toujours roi” (Camus)

Nos Valeurs

 

Nous condamnons sans la moindre réserve toute forme de racisme, d’antisémitisme, de misogynie, d’homophobie ou de xénophobie.

Nous déplorons le dévoiement de nos institutions par des gouvernants qui ont abandonné la poursuite de l’intérêt général au profit de quelques intérêts particuliers privilégiés, souillant en toute impunité nos biens communs les plus précieux que sont la République et la Démocratie.

Nous proclamons le caractère fondamental de nos libertés publiques, en particulier la liberté de manifester, et dénonçons la dérive autoritaire d’un gouvernement qui, faute d’adhésion majoritaire à son idéologie politique, s’applique à étouffer les contestations populaires par la répression policière et judiciaire.

Nous affirmons que l’économie de marché doit se soumettre à la décision du politique pour instaurer une répartition des richesses plus équitable, opérer l’urgente et impérieuse transition écologique, et redonner du sens aux valeurs humaines essentielles : l’amour, la solidarité, le partage et la fraternité.

Nous affirmons que les politiciens ne doivent pas être inféodés aux intérêts financiers, ce qui nécessite de fonctionner selon de nouvelles règles démocratiques.

Nous affirmons que la “démocratie représentative” prive les Citoyens de choisir eux-mêmes les règles et les lois qui dirigent la Société, il convient donc de promouvoir une “Démocratie participative” : être élu pour partager “le pouvoir”

Nous décidons que le “bien-vivre-ensemble” et l’intérêt général doivent primer ; les élus devrons toujours rester fidèles à cette devise : “servir, et non se servir”.

Nous reconnaissons qu’un choix porté (voté) par une “majorité” vaut décision à laquelle chacun doit accepter de se soumettre.

Chaque élu doit rester fidèle au Programme qu’il a annoncé ; en cas de déviance dans sa mise-en-oeuvre, nous prônons sa révocabilité par le conseil municipal.